Fleurs comestibles - violette

Les fleurs comestibles

 

Picto Facebook
Picto Twitter
Picto Pinterest

Ça fait un moment qu’il traine dans nos brouillons, cet article traitant des fleurs d’un point de vue alimentaire…

En effet, cela fait déjà un petit moment que nous voulions publier quelque chose sur le thème des fleurs comestibles, mais faute de temps, nous n’avions pas eu l’occasion ni d’écrire, ni de prendre les photos nécessaires. Eh bien avec le confinement, nous aurons au moins eu le temps de rédiger !

Ici, nous parlerons uniquement des fleurs, et pas des plantes comestibles, même si dans de nombreux cas, d’autres parties de la plante, souvent les feuilles ou les racines, sont également comestibles. Mais si nous commençons à parler des plantes, alors il nous faudra plusieurs volumes d’encyclopédie pour faire le tour de la question…

Comme il existe plus de 250 fleurs comestibles, nous vous avons fait une petite sélection de celles que nous aimons bien, soit parce qu’elles sont jolies, soit parce qu’elles ont un parfum qui apporte « un petit quelque chose » à la dégustation, mais avant tout parce qu’elles présentent une saveur vraiment intéressante dans la composition d’un plat.

Bonne lecture et bon jardinage.

Pourquoi consommer des fleurs ?

Il y plusieurs raisons pour lesquelles ont peut choisir d’utiliser des fleurs dans un mets.

 

Pour la décoration

Parfois, juste pour décorer et apporter un peu de couleurs dans un plat (c’est tendance).

Il est vrai qu’un plat bien présenté est toujours agréable, mais on peut se poser la question d’un éventuel (récurrent ?) abus de fleurs qui, certes, contribue à l’esthétique de l’assiette, mais n’apporte strictement rien en terme de parfum ou de saveur.

C’est un dilemme auquel chaque cuisinier fait face : le plat doit-il être beau pour donner envie aux gens de le consommer immédiatement, en dépit de son goût ? Ou le plat doit-il, avant tout, être bon avant d’être esthétique ?

Même si dans l’absolu, la meilleure réponse serait « Les deux mon capitaine ! », c’est loin d’être le toujours le cas. Alors que doit-on privilégier ?

Eh bien, nous allons certainement vous surprendre, mais nous aurions tendance à dire que c’est au chef de choisir !

Lorsque nous allons découvrir la cuisine d’un chef, nous prenons plaisir à laisser l’équipe en place ou le chef nous guider dans son choix culinaire, en lui (leur) demandant de choisir pour nous le menu, de A à Z.

Ainsi, nous pouvons découvrir vraiment cette cuisine, guidés non plus par la carte (et nos gouts personnels) mais par ce que le chef souhaite vraiment nous faire connaitre.

Du coup il nous est parfois arrivé que le plat servi soit beau, mais n’ait rien d’exceptionnel en terme de saveurs. Pourtant, il n’en n’était pas moins plaisant, d’autant plus lorsque celui-ci marquait une pause dans la dégustation.
Ce petit temps d’arrêt esthétique permet aux papilles d’appréhender beaucoup mieux le plat suivant.

Finalement est-ce si grave que cela ?

 

Pour le parfum

À force de voir de nombreux plats (et d’en goûter), nous nous sommes rendu compte que souvent, les fleurs utilisées n’apportaient rien ou très peu au mets.

Pourquoi ?

Souvent parce que malheureusement elles sont utilisées comme élément décoratif que l’on retrouvera de l’entrée au dessert. (Bon, on vient d’en parler juste au dessus, donc on ne va pas s’étendre là dessus.)

La plus part du temps, il s’agit de fleurs qu’on peut trouver chez n’importe quel fournisseur toute l’année, et du coup, on met une fleurs par ci, un pétale par là, comme ça, juste parce que c’est joli dans l’assiette (on pense exactement la même chose des micro pousses).

Pourtant, certaines fleurs bien utilisées pour le parfum qu’elles s’exhalent, sur une préparation chaude par exemple, peuvent offrir des sensations volatiles qui nous feront aborder le plat avec une autre vision.

De nombreux chefs l’ont compris, certains vont même encore plus loin en utilisant des huiles essentielles ou des vapeurs aromatiques capturées, mais c’est un autre sujet.

Après le visuel, l’odeur que dégage un plat est le second élément que nous ressentons lorsqu’on nous présente un nouveau plat, d’où l’importance d’utiliser au mieux chaque composant organoleptique qui le compose.

Ainsi, on peut ressentir le sous bois, ou les jardins fleuris, avant même d’avoir goûté au plat, ce qui, vous l’admettrez, change l’appréhension globale du plat pendant la dégustation.

 

Pour la saveur

Enfin, parlons du goût, c’est le troisième élément d’une dégustation, et il a son importance !

Pourquoi ne par remplacer certaines touches gustatives comme l’aneth par des fleurs d’aneth qui apportent la même saveur mais sous une forme inatendue ?
Pourquoi ne pas utiliser une fleur pour remplacer le goût d’un poivre ?
Pourquoi ne pas jouer avec l’amertume, le piquant, le sucré ou l’acidité d’une fleur ?

La palette gustative des fleurs est aussi variée que leurs formes, alors pourquoi ne pas explorer ce que la nature à mis à disposition de tous, pour créer de nouvelles sensations, de nouveau plats, de nouvelles créations culinaires.

 

Pour créer de nombreuses préparations originales

Il existe tant de choses à tester avec les fleurs comestibles, au delà de l’aspect esthétique !
Pourquoi ne pas les utiliser pour confectionner des sauces ?
Et pourquoi pas des vinaigres, des sirops, des vins, des alcools, du kéfir, de la kombucha, des fromages

Tout est imaginable et chaque préparation réussie trouvera bien une place dans un menu, et si ce n’est pas maintenant, ce sera peut être plus tard.

Laissez-vous tentez par l’aventure !

Les fleurs comestibles

Voici une sélection de nos fleurs comestibles préférées :

Alliaire

Les fleurs d’alliaire blanche à quatre pétales ont une saveur forte,  proche de l’ail des ours, mais un peu plus piquante néanmoins.

 

Allium

Toutes les fleurs du genre Allium (ail d’ornement, poireau, ciboulette, ail, ciboule, ail des ours, oignon ciboule…) sont comestibles.
Les saveurs et l’intensité varient en fonction des plantes, elles vont de délicate pour les poireaux à robuste et marquée pour l’ail.

 

Agrumes (orange, citron, citron vert, pomelo…)

Les fleurs d’agrumes sont sucrées et très parfumées tout comme les fruits.
Attention cependant à ne pas en abuser, leur forte saveur peut très vite prendre le dessus dans un plat.

 

Aneth

Les fleurs jaunes de l’aneth partagent la même saveur que le reste de la plante.

 

Angélique

Avec sa saveur proche de la réglisse, l’angélique a de quoi séduire.
Sa couleur varie du bleu pâle lavande au rose foncé suivant les variétés.

 

Anis hysope

Les fleurs (et les feuilles, d’ailleurs) ont une saveur d’anis et de réglisse.

 

Aspérule d’ornement

Les fleurs d’Aspérule sont blanches et apportent un goût sucré et vanillé.

 

Basilic

Les fleurs de basilic peuvent être de différentes couleurs : blanc, rose ou lavande suivant les variétés.
De petite taille, leur saveur est similaire aux feuilles, mais nettement plus douce et fraiche.

 

Bleuet

Le bleuet a un goût prononcé d’herbe, mais sa belle couleur bleue en fait une fleur très intéressante pour les dressages.
Néanmoins, privilégiez les pétales car le calice a une saveur très amère.

 

Bourrache

Les fleurs de bourrache ont une belle teinte bleue et une saveur prononcée de concombre.

 

Camomille

Les fleurs de camomille sont petites et ressemblent fortement aux fleurs de marguerite.
Elles ont une saveur très douce.
Attention cependant aux allergies !

 

Campanule

Ces petites fleurs bleues en clochettes ont une saveur qui rappelle le petit pois.

 

Capucine

Les fleurs de capucine ont une palette de couleurs qui va de jaune soleil à rouge, en passant par différents jaunes et oranges.
Leur saveur est douce et florales avec une finition de piment.

 

Céleri

Les fleurs de céleri sont blanches et ont le même goût que la plante.

 

Cerfeuil

Les fleurs de cerfeuil sont blanches et leur saveur délicate tend vers l’anis.

 

Cerisier

Les fleurs sont de blanches à rose et développent un goût doux et sucré, entre la cerise, la fraise et la rose.

 

Chicorée

Les belles fleurs bleues de la chicorée sont amères, tout comme les bourgeons.

 

Chrysanthème

Les pétales de chrysanthèmes sont légèrement amers et présentent un éventail de saveurs intéressant qui vont du poivré à l’âcre.
Vous n’avez plus qu’à goûter pour trouver ceux qui vous conviennent le mieux.

 

Coquelicot

Les fleurs rouges de coquelicot ont une saveur qui leur est propre, douce et très parfumée.

Fleurs comestibles - coquelicot

Coriandre

Les fleurs blanches (assez proches du cerfeuil) la coriandre présentent une saveur proche de celle des feuilles fraiches.

 

Courge, Courgette, Citrouille

Les fleurs jaunes doré sont sucrées et très parfumées, avec des saveurs qui rappellent celle du fruit.

 

Églantier

Les fleurs de l’églantier sont piquantes et acidulées, elle sont de blanches à roses.

 

Fenouil

Les fleurs jaunes de fenouil ont une saveur subtile de réglisse anisé qui rappelle le reste de la plante.

 

Fuchsia

Les fleurs, aux couleurs éclatantes de blanc-rosé, rose ou violet dont acidulées.

 

Fruitiers (pomme, poire, pêche, abricot, fraisier)

Les fleurs sont blanches et ont un goût proche du fruit.

 

Glaïeul

Même si les fleurs de glaïeul sont fades, il est possible de les farcir comme les fleurs de courges, ou d’utiliser les pétales en décoration neutre dans un plat.

 

Grande berce

Les fleurs blanches de la grande berce sont très aromatiques.

 

Hibiscus

Là aussi, ce n’est pas la variété de couleurs qui manque : bleu, orange, jaune, rouge, rose, la fleurs d’hibiscus a de quoi séduire visuellement et gustativement avec son goût acidulé de canneberge.
Attention tout de même, elle teinte vite une assiette et apporte beaucoup (trop !) d’acidité.

 

Impatiens

Les fleurs de l’impatiens n’ont pas une saveur très affirmée, mais la multitude de couleurs disponibles les rendent intéressantes en décoration.

 

Jasmin

Les fleurs de jasmin sont en général blanches mais on peut en trouver des jaunes et des roses.
Leur saveur est très prononcée, qu’il faudra prendre soin d’utiliser avec parcimonie.

 

Lamier

Les fleurs sont blanches, jaunes, roses voire même violettes, leur saveur sucrée rappelle légèrement la saveurs des champignons des bois.

Fleurs comestibles - lamier blanc

 

Lavande

Les fleurs, couleur lavande justement, sont sucrées, épicées et parfumées.
Leur saveur est très tenace, et peut très vite évoquer le savon si elles sont mal utilisées.

 

Lierre terrestre

Les fleurs bleutées du lierre terrestre ont une saveur de sous bois, alors que les feuilles sont plus mentholées et citronnées.

Fleurs comestibles - lierre de terre

 

Lilas

Les fleurs ont une saveur florale d’agrumes, mais sont astringentes.

Fleurs comestibles - lilas

 

Marguerite

Comme pour la pâquerette privilégiez les pétales.

Fleurs comestibles - marguerite

 

Mauve

Ces fleurs sont comme sont nom l’indique mauves, mais on peut également les trouver de couleur blanche et violacée, avec une douce saveur qui tire sur la noisette.

 

Mélisse

Les fleurs varient de blanc à rose, en passant par des fleurs blanche au cœur rose ou violet, et elles ont une saveur de menthe, ou de citron balsamique pour la Melissa officinalis (Mélisse citronnelle).

 

Menthe

L’inflorescence de la menthe n’est pas sans rappeler celle du basilic mais avec des couleurs qui peuvent être blanche, rosée ou violacée, suivant les variétés.
La palette des saveurs va de mentholé, à poivré ou citronné, et l’intensité varie selon les variétés.

 

Millepertuis

Ces fleurs de couleur jaune ont la saveur du thé noir.

 

Moutarde

Les fleurs peuvent être jaunes ou blanches, provoquent une sensation de chaleur et sont légèrement piquantes.

 

Œillet

Les pétales sont sucrés, et leur couleurs sont variées, ce qui en fait une fleur comestible à ne pas sous-estimer.
Les fleurs ont la même saveur que leur arôme sucré et parfumé.

 

Origan

Les fleurs généralement rose ou lilas peuvent également être blanches, et ont la même saveur que la plante.

 

Oxalis

Parfois appeler Trèfle jaune (même si la fleurs d’oxalis peut être blanche), l’oxalis à une saveur acidulée très intéressante.
Attention cependant, c’est un accélérant cardiaque (beaucoup plus faible cependant que le muguet).

 

Pâquerette

Les fleurs de pâquerette sont amères.

Fleurs comestibles - pâquerettes

 

Pensée

Avec une saveur très délicate qui rappelle le jasmin et ses multiples couleurs, les fleurs de pensée apportent une touche colorée dans l’assiette.

 

Pensée sauvage

Avec ses belles couleurs qui vont de violet, à violet et jaune, en passant par lilas bleuté et jaune ou bleuté et lilas, elles offrent une délicieuse et subtile saveur de menthe.

 

Pissenlit

Avec son jaune soleil et une saveur très printanière, la fleur de pissenlit est très agréable, notamment en vinaigre ou en confiture.

 

Plantain

Les microscopiques fleurs blanches de plantain ont une saveur de champignons des bois.

Fleurs comestibles - plantain

 

Pourpier

Les fleurs jaunes ont le même goût que le reste de la plante.

 

Primevère

Toutes les primevères sont comestibles, et ont un goût sucré.
On reconnait très facilement la Primevère officinale, également appelée Coucou, à ses jolie fleurs jaune pâle.

Fleurs comestibles - primevère officinale - coucou

 

Radis

De différentes couleurs : blanche, lilas, rosée…, la fleur de radis présente un goût poivré qui lui est propre.

 

Reine des prés

De toutes petites fleurs blanches qui ont le goût très prononcé d’amande.

 

Romarin

Les fleurs de romarin, parfois blanches mais plus généralement bleutées, ont une saveur proche de celle de la plante, mais plus douce.

 

Roquette

Les fleurs de la roquette ont une saveur poivrée, elles sont petites avec un cœur sombre et leur couleur varie du blanc au jaune avec des rayures violettes foncées.

 

Robinier faux-accacia

Les fleurs sont blanches ou roses, elles ont un goût puissant et sucrées et sont très parfumées.

 

Rose

Connue depuis longtemps par l’homme, les fleurs de rose apporte une saveur florale très marquée.

 

Sauge

Les fleurs blanc-bleutées, bleu-violettes, voire rouges, ont une saveur semblable aux feuilles, mais plus délicate.

Fleurs comestibles - sauge

 

Serpolet

Tout comme le thym, sa fleur peut être rose ou bleue et a l’odeur et le goût du thym.

 

Sureau

Les fleurs de sureau sont blanches et ont une saveur très parfumée et savoureuse. Attention aux confusions avec le faux sureau (Sureau yèlbe), toxique !

 

Thym

Les fleurs peuvent être roses, violacées, bleues ou blanches, elles partagent avec la plante la même odeur et le même goût.

 

Trèfle

Les fleurs de trèfle vont de blanches à violacé en passant par rose et lilas, elles sont douces avec un fond de réglisse.

Fleurs comestibles - tréfle

 

Tournesol

Les pétales jaune soleil ont une saveur miellée.

 

Verveine

Les fleurs blanches de la verveine sont toute petites et rappellent la saveur du citron.

 

Violettes

Les fleurs violettes, mauves ou blanches sont florales et sucrées.

Fleurs comestibles - violette

En conclusion

Comme vous avez pu le constater, il existe bon nombre de fleurs comestibles aux formes et aux saveurs bien différentes, de quoi s’amuser un moment en cuisine.

Si l’article vous à plu, n’hésitez à nous le dire dans les commentaires, ou à le partager sur les réseaux sociaux, ou à nous soutenir avec un petit don sur la plateforme Tipeee :

Oui je vous soutiens avec un don !

Vous souhaitez nous soutenir ?

Faites-le avec un tip sur notre page Tipeee !

Chaque euro collecté nous permettra d'améliorer nos recherches, nos articles, nos vidéos, nos vies...
Alors pensez-y !

Je tip

Picto Facebook
Picto Twitter
Picto Pinterest

Prochain ingrédient :

Le levain panaire

Le levain, sa vie microscopique, son œuvre grandiose, et deux ou trois autres renseignements intéressants

Go !

Laissez nous un commentaire

Salut 61 Degrés,

Abonnez-vous !

Pour recevoir tous les lundis un condensé de nos saveurs directement dans votre boite email c'est ici !

Fermer

Mentions légales

Le site www.61degres.com appartient à Cédric Tomasini à titre personnel.

 

 

Design et développement : Studio VégétalGraphik - www.vegetalgraphik.com - 16 rue Jantet - 39100 Dole - France
Entreprise en nom propre / SIREN 510 587 843

 

Hébergement : 1and1 Internet Sarl - 7 place de la Gare - BP 70109 - 57201 Sarreguemines Cedex - France
SARL au capital de 100 000 Euros / SIRET 431 303 775 000 16

 

Pour exercer votre droit d'accès, de modification ou de suppression des données personnelles collectées par le biais du site, vous pouvez contacter Cédric Tomasini par courrier, téléphone ou email. Votre demande sera satisfaite dans les meilleurs délais.

 

Toute reproduction, même partielle, du site www.61degres.com est interdite, sauf autorisation contraire écrite de Cédric Tomasini.

Fermer

Charte des commentaires

A lire avant de commenter ! Quelques dispositions à respecter pour rendre les débats passionnants sur 61°Degrés.

 

 

Commentez pour enrichir :
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur 61°Degrés.

 

Les auteurs des articles vous lisent :
Les auteurs de 61°Degrés considèrent que leur travail ne s'arrête pas avec la publication de leurs articles et participent, dans la mesure de leur disponibilité, aux discussions qui les prolongent. Ils assurent eux-mêmes la modération des commentaires.

 

Respectez vos interlocuteurs :
Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot : le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

 

Conditions pour commenter :
Il n’est pas nécessaire d’être enregistré(e) sur le site pour pouvoir commenter, néanmoins, un nom et une adresse email sont requis. Le nom est affiché avec le commentaire. L’email n’est en aucun cas diffusé sur le site.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.

 

Contenus illicites et prohibés :
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

 

Modération des commentaires :
61°Degrés se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.
61°Degrés se réserve également le droit de supprimer tout commentaire contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des éventuelles réponses qui lui ont été faites. Elle peut s’accompagner du blocage de son auteur.

 

Merci pour votre participation à 61°Degrés

Fermer

Articles en partenariat :

Ce sont des articles écrits avec la participation de partenaires.
Ceux-ci ont été sélectionnés par nos soins, pour nous aider, nous financer, ou nous fournir le matériel pour nous permettre de travailler et faire les tests nécessaires sur un sujet que nous souhaitions aborder dans le site.

Exemple : les poivres du monde

 

 

Articles sponsorisés :

Ce sont des articles pour lesquels nous avons été rémunérés : en argent, en matière première ou en matériel pour écrire sur une thématique ou un produit donné à la demande d'un commanditaire (entreprise, marque, association, groupement...).
Les articles sponsorisés diffèrent des articles en partenariat, puisque nous avons été contactés pour réaliser cet article sur le sujet.
Mais seulement si le produit ou le matériel sur lequel nous devons écrire nous a plu, sinon il n'apparait pas sur le site.

 

 

Quoi qu'il en soit :

Qu'il soit question d'article, de recette, de technique ou autre... chacun des articles présents sur le site est écrit sans jamais laisser un partenaire ni un commanditaire nous dicter notre mode d'écriture, ni les propos que nous devons tenir à l'égard de son produit et de sa marque.
En bref, nous ne racontons que ce que nous voulons dans nos articles.