Gaufres au levain

Gaufres de Bruxelles au levain

La réalisation de cette recette nécessite 20 h dont 2 h 30 actives

Picto Facebook
Picto Twitter
Picto Pinterest

Quoi de plus réconfortant qu’une gaufre toute chaude quand vient l’hiver ?

Lorsque nous ne sommes pas entrain de cuisiner au labo… Nous cuisinons pour une association caritative qui offre des repas chauds pour les sans-abris de Dole. Eh oui, nous croyons que partager un repas est la base de l’humanité ! Alors, eh ben, nous cuisinons, quoi !

Dans cette association, il y a un gaufrier, qui malheureusement ne sert pas assez souvent. Avec les premiers froids humides de la fin de l’automne, Claire a eu envie de préparer une tournée de gaufres pour faire plaisir à tout le monde. La voilà partie à trouver une bonne recette de gaufres moelleuses.

Et là, désarroi total, elle ne trouve que des recettes à la levure. Bof bof. Elle qui élève ses levains avec amour et bubulles, elle trouve dommage de ne pas les utiliser. Surtout que le levain améliore les qualités nutritionnelles du pain (ici des gaufres). Et qu’il s’agit de les distribuer à un public qui manque cruellement de nourriture de qualité !

Allez, c’est parti pour adapter les recettes classiques pour créer des gaufres au levain.

Quitte à jouer, elle a utilisé un levain au lait, mais vous pouvez tout à fait utiliser un levain sucré (pour le panettone par exemple), ou un simple levain liquide (50% eau, 50% froment). Il faut juste penser qu’un levain assez acide (au seigle par exemple), risque de donner une saveur moins agréable aux gaufres.

Pour la préparation de la pâte :

Mélanger beaucoup de lait (entier et cru pour nous, c’est tellement meilleur), de la farine blanche à pâtisserie, du levain, du beurre fondu, un peu de sucre et très peu de sel. Passer au tamis pour éliminer d’éventuels grumeaux, et laisser fermenter dans un grand récipient 15 à 18 h. Cela dépend de la la température de la pièce : plus il fait chaud, plus vitre la fermentation se fera.
Ajouter ensuite des œufs battus avec un peu de bicarbonate, pas trop pour éviter d’obtenir une saveur douceâtre assez désagréable, mais suffisamment pour qu’il réagisse avec l’acidité de la pâte et produise un dégagement gazeux qui rendra les gaufres légères, légères…
Préparer le gaufrier, cuire les gaufres, et éviter d’en manger la plupart toutes chaudes, en se brulant un peu, parce qu’il faut en garder pour les autres.

Note : la recette est donnée pour 30 gaufres au levain. Il vous suffit de diviser les proportions si vous voulez en préparer moins ! Notez qu’il faut quand même pas loin de 2 h pour tout cuire.

Ces gaufres au levain sont à peine sucrées. On peut donc les déguster de manière classique avec du sucre glace, de la confiture ou du pralin maison, ou en tartine salée (et là tout est permis : fromage fondu, jambon, champignons, poisson fumé, crème, légumes fermentés, algues fraiches…) !

Bon app’

Ingrédients

  • 1350 g * de lait entier
  • 1000 g * de farine de froment T45
  • 450 g * de levain de lait au froment
  • 300 g * de beurre doux
  • 120 g * de sucre en poudre
  • 8 g * de bicarbonate de sodium
  • 3 g * de sel
  • 6 * œufs

Matériel

  • Pétrin (optionnel)
  • Chinois ou tamis
  • Gaufrier

Temps

  • 20 h dont 2 h 30 actives

Poids Total

  • 30 gaufres

Préparer la pâte à gaufre

Tamiser la farine et la mélanger avec la moitié du lait.

Incorporer le levain, le sucre et le sel.

Ajouter la fin du lait et mélanger à nouveau.

Gaufres au levain - mélanger la farine avec le lait, le sucre, le levain et le sel

Ajouter le beurre

Faire fondre le beurre et le laisser refroidir.

Incorporer le beurre à la pâte.

Gaufres au levain - incorporer le beurre fondu

Éliminer les grumeaux

Passer la pâte à gaufre au chinois ou au tamis de manière à éliminer d'éventuels grumeaux.

Dissoudre les grumeaux dans un peu de lait et reverser dans la pâte.

61° : verser la pâte dans un récipient où elle pourra tripler de volume.

Gaufres au levain - passer l'appareil à gaufre au chinois pour éliminer les grumeaux

Fermentation

Filmer le récipient et laisser la pâte fermenter 15 à 18 h à 18 °C.

61° : si la température est plus chaude, réduire le temps de fermentation. La pâte doit au minimum doubler de volume et des bulles doivent être visibles à la surface.

Préparer les œufs

Battre les 6 œufs avec le bicarbonate.

Gaufres au levain - fouetter les œufs avec le bicarbonate

Incorporer les œufs

Verser les œufs battus dans la pâte et mélanger délicatement.

Couvrir à nouveau la pâte.

Gaufres au levain - incorporer les œufs à la pâte à gaufre

Préparer le gaufrier

Faire chauffer le gaufrier à 200 °C.

Préparer un petit bol d'huile avec un papier essuie-tout.

Huiler soigneusement les empreintes du gaufrier.

Cuire les gaufres

Lorsque le gaufrier est chaud, verser une petite louche de pâte dans chaque empreinte et refermer le gaufrier.

Retourner immédiatement les empreintes (si le gaufrier le permet) pour répartir la pâte.

Cuire les gaufres 2 à 3 minutes.

Dès que les gaufres sont cuites, les réserver sur une plaque à pâtisserie avec un papier d'aluminium dessus.

Si besoin, huiler à nouveau les empreintes toutes les 10 gaufres environ.

Gaufres au levain - cuire les gaufres

Laisser libre cours à votre gourmandise

Ces gaufres au levain sont à peine sucrées. On peut donc les déguster soit sucrées, soit en tartines salées !

Gaufres au levain

Vous souhaitez nous soutenir ?

Faites-le avec un tip sur notre page Tipeee !

Chaque euro collecté nous permettra d'améliorer nos recherches, nos articles, nos vidéos, nos vies...
Alors pensez-y !

Je tip

Picto Facebook
Picto Twitter
Picto Pinterest

Prochaine recette :

Chapon fermier dans tous ses états

Que diriez vous de proposer un délicieux chapon fermier pour les fêtes ? Voici une recette qui change du chapon rôti : ballotines de cuisse à la Morteau, filet cuit sous vide à basse température, sauce au bouillon de chapon rôti et Macvin du Jura, compressé de pommes de terre et chanterelles des bois.

Go !

Laissez nous un commentaire

Salut 61 Degrés,

Abonnez-vous !

Pour recevoir tous les lundis un condensé de nos saveurs directement dans votre boite email c'est ici !

Fermer

Mentions légales

Le site www.61degres.com appartient à Cédric Tomasini à titre personnel.

 

 

Design et développement : Studio VégétalGraphik - www.vegetalgraphik.com - 16 rue Jantet - 39100 Dole - France
Entreprise en nom propre / SIREN 510 587 843

 

Hébergement : 1and1 Internet Sarl - 7 place de la Gare - BP 70109 - 57201 Sarreguemines Cedex - France
SARL au capital de 100 000 Euros / SIRET 431 303 775 000 16

 

Pour exercer votre droit d'accès, de modification ou de suppression des données personnelles collectées par le biais du site, vous pouvez contacter Cédric Tomasini par courrier, téléphone ou email. Votre demande sera satisfaite dans les meilleurs délais.

 

Toute reproduction, même partielle, du site www.61degres.com est interdite, sauf autorisation contraire écrite de Cédric Tomasini.

Fermer

Charte des commentaires

A lire avant de commenter ! Quelques dispositions à respecter pour rendre les débats passionnants sur 61°Degrés.

 

 

Commentez pour enrichir :
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur 61°Degrés.

 

Les auteurs des articles vous lisent :
Les auteurs de 61°Degrés considèrent que leur travail ne s'arrête pas avec la publication de leurs articles et participent, dans la mesure de leur disponibilité, aux discussions qui les prolongent. Ils assurent eux-mêmes la modération des commentaires.

 

Respectez vos interlocuteurs :
Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot : le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

 

Conditions pour commenter :
Il n’est pas nécessaire d’être enregistré(e) sur le site pour pouvoir commenter, néanmoins, un nom et une adresse email sont requis. Le nom est affiché avec le commentaire. L’email n’est en aucun cas diffusé sur le site.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.

 

Contenus illicites et prohibés :
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

 

Modération des commentaires :
61°Degrés se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.
61°Degrés se réserve également le droit de supprimer tout commentaire contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des éventuelles réponses qui lui ont été faites. Elle peut s’accompagner du blocage de son auteur.

 

Merci pour votre participation à 61°Degrés

Fermer

Articles en partenariat :

Ce sont des articles écrits avec la participation de partenaires.
Ceux-ci ont été sélectionnés par nos soins, pour nous aider, nous financer, ou nous fournir le matériel pour nous permettre de travailler et faire les tests nécessaires sur un sujet que nous souhaitions aborder dans le site.

Exemple : les poivres du monde

 

 

Articles sponsorisés :

Ce sont des articles pour lesquels nous avons été rémunérés : en argent, en matière première ou en matériel pour écrire sur une thématique ou un produit donné à la demande d'un commanditaire (entreprise, marque, association, groupement...).
Les articles sponsorisés diffèrent des articles en partenariat, puisque nous avons été contactés pour réaliser cet article sur le sujet.
Mais seulement si le produit ou le matériel sur lequel nous devons écrire nous a plu, sinon il n'apparait pas sur le site.

 

 

Quoi qu'il en soit :

Qu'il soit question d'article, de recette, de technique ou autre... chacun des articles présents sur le site est écrit sans jamais laisser un partenaire ni un commanditaire nous dicter notre mode d'écriture, ni les propos que nous devons tenir à l'égard de son produit et de sa marque.
En bref, nous ne racontons que ce que nous voulons dans nos articles.