Extracteur de jus Kuving EVO820

[Review] L’extracteur de jus Kuving EVO820

 

Picto Facebook
Picto Twitter
Picto Pinterest

Tout nouveau tout beau !

Pour nos travaux sur la cryoconcentration et la fermentation (alcool, vinaigre, lacto…) il nous fallait un extracteur de jus, alors c’est pour nous l’occasion de vous présenter l’EVO820 de la marque Kuving que la société Warmcook nous a fait parvenir.

Pour ce test, nous nous sommes basés sur différents critères comme le design et l’ergonomie, la facilité d’utilisation, le % de jus extrait, la facilité de nettoyage…

Bonne lecture et bonne découverte.

L'extracteur Kuving EVO820 sur le papier

Le Kuving EVO820 est équipé d’un moteur asynchrone de 240 W avec une vitesse de rotation de 48 tours/minute.

Embouchure large pour passer des légumes ou fruits.

Les jus réalisés sont riches en nutriments et d’une texture parfaite pour un plus grand plaisir en bouche.

Des matériaux sains, solides et durables.

Un design élégant et épuré cache une véritable révolution technologique qui permet de réaliser des jus avec 0% de fibres ce qui est très appréciable pour les jus de carottes, betteraves, céleri, gingembre.

Hauteur : 45 cm
Largeur : 20,1 cm
Profondeur : 22,4 cm

Poids 7,1 kg

Temps max d’utilisation recommandé : 20 mn

Matériaux : Ultem et Tritan

Garantie sans BPA : Oui

Garantie moteur : 10 ans

Fabrication : Corée du sud

Disponible en plusieurs couleurs : gris métallisé – blanc – rouge – rose – gris anthracite – doré champagne gold

L'EVO820 en photos

Extracteur de jus Kuving EVO820 - bacs

Les bacs fournis avec l’EVO820.
L’un pour la pulpe et l’autre pour le jus.

Nous allons vite les remplacer par des récipients en verre gradué.

 

Extracteur de jus Kuving EVO820 - bacs en position

Les bacs une fois mis en place avant de réaliser un jus.

 

Extracteur de jus Kuving EVO820 - extracteur entier

idem.

 

Extracteur de jus Kuving EVO820 - détail tamis à jus

Un gros plan sur le système d’extraction.
On peut voir ici le tamis pour jus de fruit (ou de légume).

 

Extracteur de jus Kuving EVO820 - Arrière

L’arrière de l’EVO820.

 

Extracteur de jus Kuving EVO820 - clapet fermé

Le clapet qui sert à garder le jus à l’intérieur, notamment lorsque on veut mélanger intimement plusieurs jus de légumes ou de fruits différents.

 

Extracteur de jus Kuving EVO820 - clapet ouvert

Le clapet une fois ouvert.
Il est d’ailleurs démontable pour le nettoyage.

 

Extracteur de jus Kuving EVO820 - bouton avant arrière

Le bouton qui permet de faire tourner le moteur dans un sens ou dans l’autre, quand il y a des produits coincés ou qui ne passent pas.

 

Extracteur de jus Kuving EVO820 - capot fermé

L’embouchure fermée qui permet de maintenir les grand légumes ou feuilles : céleri branche par exemple.

 

Extracteur de jus Kuving EVO820 - capot ouvert

Il suffit de déverrouiller pour avoir une ouverture plus grande au niveau de l’embouchure, avec un système de bascule.

 

Extracteur de jus Kuving EVO820 - intérieur

Le système d’extraction de jus, une fois le couvercle retiré.

 

Extracteur de jus Kuving EVO820 - vue d'ensemble

Voici l’ensemble du système d’extraction de jus une fois démonté.
Le bloc moteur, la cuve, le couvercle, le tamis et son système de fixation, ainsi que la vis sans fin.

 

Extracteur de jus Kuving EVO820 - vise d'extraction

La vis sans fin qui entraine les produits et les broie.

 

Extracteur de jus Kuving EVO820 - tamis à jus monté

Le tamis à jus et son système de maintient qui tourne autour pendant l’extraction de jus en raclant le tamis, cet qui permet de récupérer un maximum de jus.

 

Extracteur de jus Kuving EVO820 - tamis à jus

Le tamis à jus vue de haut.

 

Extracteur de jus Kuving EVO820 - tamis à jus et maintient

Vue de côté, on peut voir que les trous du tamis son très fin.

 

Extracteur de jus Kuving EVO820 - tamis à smoothie

Le système à smoothie avec son support de mise en place (le même que pour le tamis à jus).

 

Extracteur de jus Kuving EVO820 - tamis à smoothie

Le tamis à smoothie.
On observe que les trous sont nettement plus gros.
De plus il est munis d’un occulteur en silicone pour empêcher la fibre de descendre dans le conduit prévu pour l’évacuation des pulpes.

 

Extracteur de jus Kuving EVO820 - tamis à sorbet

Le système à sorbet, ou à broyer pour faire des poudres ou tapenades (sans les noyaux, les olives, merci !) et autres types de purées.

 

Extracteur de jus Kuving EVO820 - tamis à sorbet en place

Le système à sorbet mis en place.

D’ailleurs, il n’a pas besoin de support comme les deux autres tamis, il se monte seul.

Vous remarquerez les points rouges qui permettent le bon positionnement des 3 éléments.

 

Extracteur de jus Kuving EVO820 - accessoires

Les accessoires fournis avec l’EVO820 :

Une petite brosse, un écouvillon, un poussoir (si vous avez pensé à autre chose c’est qu’il est temps d’arrêter de lire cette review pour passer à autre chose), une clé pour ouvrir le couvercle en cas de blocage, et un nettoie tamis (le truc vert)  

Extracteur de jus Kuving EVO820 - pressoir

Le poussoir, qui permet (comme son nom l’indique) de pousser les produits vers la vis de broyage. À l’exception de tout autre ustensile (baguette chinoise, cuillère en bois, doigts…)

 

Extracteur de jus Kuving EVO820 - pressoir

Le même une fois en place qui permet de faire descendre les morceaux récalcitrants.

 

Extracteur de jus Kuving EVO820 - clé de déblocage couvercle

Voici la clé qui sert à débloquer en tournant le couvercle, si c’est trop difficile de l’ouvrir après utilisation.

 

Extracteur de jus Kuving EVO820 - brosse de nettoyage des tamis

Le nettoie-tamis qui est muni de petites brosses disposées pour nettoyer les trous des tamis.

 

Extracteur de jus Kuving EVO820 - extraction jus de pommes

Extraction de jus de pomme en cours.

 

Extracteur de jus Kuving EVO820 - jus pomme

On ouvre le clapet pour laisser couler le jus une fois que la cuve est bien remplie.

 

Extracteur de jus Kuving EVO820 - jus pomme

Ça mousse un peu avec la pomme. La pulpe est éjectée dans le deuxième récipient.

 

Extracteur de jus Kuving EVO820

Ici un jus de tomates pour préparer un Red Eye.

 

Extracteur de jus Kuving EVO820 -verser

Idem on ouvre le clapet quand la cuve est pleine.

 

Extracteur de jus Kuving EVO820 - smoothie

Smoothie de pomme et poire avec du lait et du fromage blanc en cours de préparation.

 

Extracteur de jus Kuving EVO820 -smoothie

le même smoothie juste avant d’être bu par notre gourmette en culottes courtes.

 

Extracteur de jus Kuving EVO820 - préparer un sorbert

Préparation d’un sorbet poire pomme avec des morceaux préalablement congelés puis remis à température une quinzaine de minutes avant de réaliser le sorbet.

 

Extracteur de jus Kuving EVO820 - préparer un sorbert

On mélange un peu et on va pouvoir réaliser de jolies quenelles avec ce sorbet 100% fruit.

 

Extracteur de jus Kuving EVO820 - concassage d’épeautre

Concassage de grains d’épeautre à l’aide de l’Evo820, pour réaliser un pain aux graines.

 

Extracteur de jus Kuving EVO820 - concassage d’épeautre

Résultat après 2 passages : les graines d’épeautre sont concassées, mais pas réduites en farine, ce qui était le résultat attendu.

 

L'EVO820 dans la vraie vie

Quelques données sur l’extraction de jus et le rendement :

540 g tomates = 295 g de jus
800 g pomme = 620 g de jus
480 g carottes = 241 g de jus
880 g betterave = 600 g jus
500 g de céleri branche = 282 g de jus
400 g orange = 320 g de jus…

On oscille donc entre 50 et 77 % de jus récupéré, ce qui est très bien.

D’ailleurs nous avons remarqué que malgré tout, le fait de couper en morceaux les légumes ou fruits améliorait le rendement.

Nous avons aussi noté que tout le jus n’est pas tout à fait extrait, puisque lors de la mise sous vide de sachets de pulpes récupérées (pas de perte : on utilise les résidus pour faire des crackers, salades, compotes, lactofermenter…) du jus remplit le sac.
Peut-être qu’un système d’extraction sous vide pourrait voir le jour pour améliorer encore le taux de jus récupéré ?

 

Pour les smoothies

Rien à dire vraiment sur le sujet, une fois les quantités de mélange bien proportionnées le rendu est très bien, on l’a aussi utilisé pour préparer des bases de sauces froides c’est assez intéressant et ça offre de nouvelles perspectives.

Mais ce n’est pas la fonction qui nous servira souvent, un blender faisant très bien l’affaire pour cela.

 

Pour les sorbets

C’est pas mal du tout pour réaliser des sorbets purs fruit : la texture est très plaisante, c’est très frais et facile à faire.

 

 

Ce que nous n’avons pas aimé

Nous sommes un peu déçus (mais nous nous en doutions avant même d’avoir l’EVO820 entre les mains, après avoir visionné quelques vidéos de présentation de l’appareil) :
Comme pour nombreux extracteurs de jus du marché, lorsqu’il s’agit de faire du jus avec des pommes, ou des poires ou tout autre produit à la texture similaire, le jus contient encore de la pulpe (très fine), ce qui en fait un jus un peu granuleux, épais, on est loin de 0 % de matière résiduelle.

Du coup, un filtre (peut-être à fixer directement sur le bac de récupération des jus ?) serait le bienvenu pour lisser la texture de ce type de jus.

La cheminée du couvercle est trop petite pour le nettoyage avec une éponge si vous avez des mains L ou XL.

Le goulot d’écoulement lors de la réalisation d’un sorbet, qui fait perdre une petite quantité de matière puisque cela reste coincé à l’intérieur.

Le poids, clairement vous n’aurez pas envie de l’emmener avec vous en vacances ou chez des ami(e)s.
En même temps, il n’est pas prévu pour 🙂

Le jeu entre la cuve et bloc moteur qui fait claquer la cuve à la mise en route, et nous fait demander si cela ne va pas endommager à l’usage la cuve.

Le démontage du clapet qui permet de fermer la cuve pour éviter que le jus coule qui nous parait peu solide, mais nous verrons à l’usage.

 

 

Ce que nous avons aimé ❤

le design  a été pensé pour plaire, comme chez Dyson, (mais c’est certainement le tamis jaune – orange dans sa cuve fumée qui nous fait penser à ce type de design), et c’est vrai qu’il est assez réussi. Et tant mieux, puisque cet appareil n’est pas sensé être rangé dans un placard mais mis sur un plan de travail pour être utilisé à volonté !

L’ergonomie au niveau de la conception du système d’extraction qui empêche que la fibre ne vienne s’entourer autour de la vis et bloque l’extraction est très bien pensée.

Le nettoyage ultra rapide : cela prend quelques minutes tout au plus, notamment pour les tamis grâce au nettoie-tamis fourni (photo du truc vert). 

La qualité des jus ou smoothies obtenus, surtout avec des carottes, betteraves, céleri branche, oranges, clémentines, citrons, baies… Ainsi que la quantité de matière récupérée.

La possibilité de réaliser un sorbet 100 % fruits ou légumes grâce au système à sorbet, qui permet d’ailleurs de broyer des amandes, des cerneaux de noix… ou même de faire de purée d’olive (tapenade)… ou une farine (grossière), c’est pas recommandé par la marque, mais ça marche pas mal du tout.

Claire a ainsi pu préparer de nouveaux pains (lin, épeautre, tournesol…) issu de la boulangerie traditionnelle allemande, qui nécessitent des graines concassées plutôt que de la farine.

Bon, on ne le dira pas à la marque, mais on a fait passer dedans des légumes semi décongelés dans le tamis à jus, pour récupérer le jus, et nickel : pas de soucis, mode cryconcentration activé 😉

Et pour finir, son silence ! Par rapport à nos centrifugeuses, le Kuving EVO820 est très silencieux et c’est agréable avec ces 56 dB.

En conclusion

L’EVO 820 est un excellent extracteur de jus pour un usage régulier, mais son moteur ne pouvant pas tourner plus de 20 minutes d’affilée (recommandation de la marque), il ne permettra pas une utilisation pro intensive.

Mais en même temps, en 20 minutes, on prépare déjà pas mal de verres de jus végétaux ! Par contre, cela ne convient pas quand on veut produire 50 litres de jus pour produire du vinaigre par la suite… Mais là, on s’éloigne du sujet initial !

Donc si vous souhaitez un extracteur plus puissant pour le faire tourner non stop, pensez à son grand frère le CS600 qui a été créé pour être utilisé 24 h/ 24.

Le taux d’extraction de jus de l’Evo820 est très intéressant, c’est d’ailleurs l’un de ses points forts, tout comme le peu de bruit qu’il fait ou sa facilité de nettoyage qui est littéralement bluffante.

Ah oui, j’oubliais : en plus des accessoires fournis, il y a un manuel d’utilisation et un petit livre de recettes qui donne quelques idées pour commencer.

Pour le tarif, comptez 549 € TTC.

Vous souhaitez nous soutenir ?

Faites-le avec un tip sur notre page Tipeee !

Chaque euro collecté nous permettra d'améliorer nos recherches, nos articles, nos vidéos, nos vies...
Alors pensez-y !

Je tip

Picto Facebook
Picto Twitter
Picto Pinterest

Prochain matériel :

[Review] Emballeuse sous vide à cloche Sammic SU-310

Test de la machine sous vide SU-310 de la marque Sammic

Go !

Laissez nous un commentaire

Salut 61 Degrés,

Abonnez-vous !

Pour recevoir tous les lundis un condensé de nos saveurs directement dans votre boite email c'est ici !

Fermer

Mentions légales

Le site www.61degres.com appartient à Cédric Tomasini à titre personnel.

 

 

Design et développement : Studio VégétalGraphik - www.vegetalgraphik.com - 16 rue Jantet - 39100 Dole - France
Entreprise en nom propre / SIREN 510 587 843

 

Hébergement : 1and1 Internet Sarl - 7 place de la Gare - BP 70109 - 57201 Sarreguemines Cedex - France
SARL au capital de 100 000 Euros / SIRET 431 303 775 000 16

 

Pour exercer votre droit d'accès, de modification ou de suppression des données personnelles collectées par le biais du site, vous pouvez contacter Cédric Tomasini par courrier, téléphone ou email. Votre demande sera satisfaite dans les meilleurs délais.

 

Toute reproduction, même partielle, du site www.61degres.com est interdite, sauf autorisation contraire écrite de Cédric Tomasini.

Fermer

Charte des commentaires

A lire avant de commenter ! Quelques dispositions à respecter pour rendre les débats passionnants sur 61°Degrés.

 

 

Commentez pour enrichir :
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur 61°Degrés.

 

Les auteurs des articles vous lisent :
Les auteurs de 61°Degrés considèrent que leur travail ne s'arrête pas avec la publication de leurs articles et participent, dans la mesure de leur disponibilité, aux discussions qui les prolongent. Ils assurent eux-mêmes la modération des commentaires.

 

Respectez vos interlocuteurs :
Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot : le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

 

Conditions pour commenter :
Il n’est pas nécessaire d’être enregistré(e) sur le site pour pouvoir commenter, néanmoins, un nom et une adresse email sont requis. Le nom est affiché avec le commentaire. L’email n’est en aucun cas diffusé sur le site.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.

 

Contenus illicites et prohibés :
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

 

Modération des commentaires :
61°Degrés se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.
61°Degrés se réserve également le droit de supprimer tout commentaire contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des éventuelles réponses qui lui ont été faites. Elle peut s’accompagner du blocage de son auteur.

 

Merci pour votre participation à 61°Degrés

Fermer

Articles en partenariat :

Ce sont des articles écrits avec la participation de partenaires.
Ceux-ci ont été sélectionnés par nos soins, pour nous aider, nous financer, ou nous fournir le matériel pour nous permettre de travailler et faire les tests nécessaires sur un sujet que nous souhaitions aborder dans le site.

Exemple : les poivres du monde

 

 

Articles sponsorisés :

Ce sont des articles pour lesquels nous avons été rémunérés : en argent, en matière première ou en matériel pour écrire sur une thématique ou un produit donné à la demande d'un commanditaire (entreprise, marque, association, groupement...).
Les articles sponsorisés diffèrent des articles en partenariat, puisque nous avons été contactés pour réaliser cet article sur le sujet.
Mais seulement si le produit ou le matériel sur lequel nous devons écrire nous a plu, sinon il n'apparait pas sur le site.

 

 

Quoi qu'il en soit :

Qu'il soit question d'article, de recette, de technique ou autre... chacun des articles présents sur le site est écrit sans jamais laisser un partenaire ni un commanditaire nous dicter notre mode d'écriture, ni les propos que nous devons tenir à l'égard de son produit et de sa marque.
En bref, nous ne racontons que ce que nous voulons dans nos articles.