Oeuf de caille scotch egg

Scotch egg de caille

La réalisation de cette recette nécessite 55 minutes dont 25 minutes actives

Picto Facebook
Picto Twitter
Picto Pinterest
Picto Google+

Un œuf cuit dur enveloppé de chair à saucisse, pané et frit : un concept aujourd’hui répandu partout dans le monde.

Le Scotch egg a été inventé par Fortnum & Mason (un grand magasin de produits de luxe londonnien) en 1738.

Nous vous proposons une version un peu plus petite que le Scotch egg traditionnel, puisque notre version fait une bouchée très exactement afin d’être dégustée très facilement.
Pour cela vous avons choisi de réaliser cette recette avec des œufs de caille, plus petits et plus souples que des œufs de poule.
Pour la chair à saucisse, nous avons opté pour l’utilisation de Diots nature (saucisses de Savoie) mélangés à du porto blanc.
Notre panure sera réalisée avec un mélange de farine de tapioca et de farine de riz entouré de chapelure de pain pour un meilleur craquant.

Cette combinaison donne un résultat surprenant, très croquant à l’extérieur et tendre à l’intérieur.

Ingrédients

  • 170 g * de Diot nature (saussice savoyarde)
  • 160 g * de chapelure de pain
  • 150 g * d'œuf de caille (12 œufs)
  • 80 g * de farine de tapioca
  • 80 g * de farine de riz
  • 56 g * d'œuf de poule (1 œuf)
  • 5 g * de porto blanc
  • 1 g * de sel

Matériel

Temps

  • 55 minutes dont 25 minutes actives

Poids Total

  • 450 g

Préparer un bain marie

Préparer un bain marie à 70 °C

Préparer les œufs

Mettre les œufs à cuire à 70 °C pendant 15 minutes.

Refroidir immédiatement après cuisson dans un bac d'eau glacée pendant 15 minutes.

Ecailler les œufs avec soin.

Réserver.

Oeufs de caille écalés

Fouetter l'œuf

Dans un bol verser le contenu de l'œuf et fouetter.

Préparer la farce

Mixer les saucisses, le porto et le sel dans un mixeur afin d'obtenir une farce homogène.

Farce de diots et porto blanc

Préparer les boulettes

Dans une main mettre un peu de farce.

Déposer au centre de la farce un œuf de caille.

Refermer la farce autour de l'œuf en prenant soin de ne pas laisser d'endroit découvert.

Répéter l'opération pour tout les œufs.

Englober les oeufs de caille avec la farce de diots

Recouvrir de farine

Mélanger les 2 farines et rouler les boulettes de farce dedans.

Tapoter pour enlever le surplus de farine.

Répeter l'opération pour chaque boulette de farce.

Boulette de farce roulée dans la farine

Recouvrir d'œuf

Tremper les boulettes farinées dans l'œuf battu en prenant soin de bien recouvrir entièrement la farine.

Laisser égoutter quelques secondes et répeter l'opération pour toutes les boulettes farinées.

Recouvrir de chapelure

Rouler les boulettes dans la chapelure.

Tapoter pour faire tomber l'excédant.

Cuire

Dans une friteuse ou sauteuse faire chauffer l'huile à 177 °C.

Plonger les boulettes pendant 2-3 minutes.

Ressortir et égoutter sur un papier absorbant.

Servir immédiatement.

Boulette frite

Picto Facebook
Picto Twitter
Picto Pinterest
Picto Google+

Prochaine recette :

Chapelure de pain

C'est toujours lorsqu'on n' a plus de chapelure qu'on a envie de réaliser une panure ! Voici une solution simple pour pallier à ce désagrément.

Go !

Laissez nous un commentaire

Salut 61 Degrés,

Abonnez-vous !

Pour recevoir tous les lundis un condensé de nos saveurs directement dans votre boite email c'est ici !

Fermer

Mentions légales

Le site www.61degres.com appartient à Cédric Tomasini à titre personnel.

 

 

Design et développement : Studio VégétalGraphik - www.vegetalgraphik.com - 16 rue Jantet - 39100 Dole - France
Entreprise en nom propre / SIREN 510 587 843

 

Hébergement : 1and1 Internet Sarl - 7 place de la Gare - BP 70109 - 57201 Sarreguemines Cedex - France
SARL au capital de 100 000 Euros / SIRET 431 303 775 000 16

 

Pour exercer votre droit d'accès, de modification ou de suppression des données personnelles collectées par le biais du site, vous pouvez contacter Cédric Tomasini par courrier, téléphone ou email. Votre demande sera satisfaite dans les meilleurs délais.

 

Toute reproduction, même partielle, du site www.61degres.com est interdite, sauf autorisation contraire écrite de Cédric Tomasini.

Fermer

Charte des commentaires

A lire avant de commenter ! Quelques dispositions à respecter pour rendre les débats passionnants sur 61°Degrés.

 

 

Commentez pour enrichir :
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur 61°Degrés.

 

Les auteurs des articles vous lisent :
Les auteurs de 61°Degrés considèrent que leur travail ne s'arrête pas avec la publication de leurs articles et participent, dans la mesure de leur disponibilité, aux discussions qui les prolongent. Ils assurent eux-mêmes la modération des commentaires.

 

Respectez vos interlocuteurs :
Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot : le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

 

Conditions pour commenter :
Il n’est pas nécessaire d’être enregistré(e) sur le site pour pouvoir commenter, néanmoins, un nom et une adresse email sont requis. Le nom est affiché avec le commentaire. L’email n’est en aucun cas diffusé sur le site.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.

 

Contenus illicites et prohibés :
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

 

Modération des commentaires :
61°Degrés se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.
61°Degrés se réserve également le droit de supprimer tout commentaire contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des éventuelles réponses qui lui ont été faites. Elle peut s’accompagner du blocage de son auteur.

 

Merci pour votre participation à 61°Degrés