Burger à la salade César - burger à la salade César

Burger façon salade César

La réalisation de cette recette nécessite 5 minutes actives

Picto Facebook
Picto Twitter
Picto Pinterest
Picto Google+

On en connait qui vont être contents avec cette recette de burger maison !

Le voila, le fameux Burger façon salade César, publié il y a peu sur nos réseaux sociaux, et il va faire des heureux, on en est déjà sûrs.

Il est copieux, savoureux, moelleux, dégoulinant, bref tout ce qui fait d’un burger un burger bien « Tasty ».

Mais rassurez-vous ce n’est pas « n’importe quel » burger …

Non ! Non ! Ce n’est pas le burger du premier venu, ni de Mc Do ou de Burger King, sur lequel on aurait ajouté un peu de pickles parce que ça efface le goût du gras, auquel on aurait mis un brin de salade, de préférence cuite lorsque l’on vous sert, un burger affublé d’un steak plus ou moins cuit et dégoulinant de gras parce qu’il parait que c’est plus juteux ainsi, et avant tout de beaucoup de sauce et de fromage fondu pour donner une bonne grosse impression au premier regard.

Non ! Là, on parle d’un « Burger 61 degrés » quand même !

Un burger de fou, un truc énorme, où l’on est obligé de défaire le premier bouton de son pantalon, tellement il est fat !
Mais en même temps, c’est tellement bon, que ne pas le finir serait un affront.
Il est si moelleux qu’il fond dans la bouche.

La viande est tellement, parfaitement cuite que c’est difficile de s’arrêter.
Et son goût ! … Ah son goût !
Le steak est juteux et savoureux, avec ce bourbon qui amplifie la saveur de viande maturée, qu’il devient presque impossible de ne pas croquer dedans à pleine dents.

Le parmesan affiné 24 mois, apporte son intensité et sa lourdeur comme savent si bien le faire les fromages à affinage long, et c’est sans nul doute l’un des charmes de ce burger que de l’avoir râpé finement pour profiter pleinement de sa saveur.

Avec ça, l’ajout d’un œuf Onsen, nous fait friser l’indécence gustative.

Mais seul ceux qui on eu l’occasion de croquer dans un tel sandwich peuvent vous en parler ainsi.
Les septiques et les puristes du burger n’oseront même pas le préparer.

Eh, oh! On dirait des marchands de poisson !!!

Il est pas beau mon burger ?
Il est beau ! Il est tasty ! Il est mieux que les autres !
Qui veut un burger ? Qui ?

Enfin malgré tout nos beaux discours, une chose reste sûre : pour pouvoir goûter à ce burger super-ultra-méga-génial, il va falloir un peu d’effort (c’est que ça ce mérite ces choses là).

Il faudra vous armer de patience, mais un peu moins quand même que pour notre agneau à la cuillère moderne.

Tout d’abord il faudra pétrir la pâte des buns (à la main de préférence) pour bien développer le réseaux de gluten et le rendre moelleux après la cuisson, il faudra bien sûr leur donner une forme ronde puisque nous avons utilisé pour ce burger notre pâte à hotdog.

Vous devrez prendre le temps de hacher la viande maturée et le gras de veau, à l’aide d’un hachoir munis d’une grille de 8 mm, pour préparer un bon steak.
Puis il faudra le cuire sous-vide et le griller pour lui donner un bel aspect, à l’aide d’une poêle contenant un peu d’huile, ou directement au chalumeau (si vous en avez un) après avoir enduit la viande au préalable d’huile neutre.

Il vous faudra confectionner, si ne n’est pas déjà fait, un peu d’ail confit sous pression, pour donner au pain, une fois qu’il sera cuit, un goût très doux d’ail.

Vous n’oublierez pas également de préparer un œuf Onsen à 64 °C, le fameux œuf parfait, mais pas trop tôt, sinon, il aura eu le temps de refroidir avant le dressage du burger.

Bien à l’avance vous aurez émulsifié une « mayonnaise César ».
Ce mélange sera préparé à partir d’une mayonnaise moderne que l’on enrichira de jus de citron, de sauce Worcestershire et de parmesan finement râpé.

Il ne restera plus qu’à dresser l’ensemble en ajoutant des tranches de filets de poulet rôti, des anchois natures préparés dans l’huile, un peu de parmesan râpé, et quelques feuilles de salade romaine, que vous aurez pris soin de laver avant de les insérer dans le sandwich.

Nous espérons que vous aimerez ce burger que nous avons adoré, Cédric et moi, et nous vous souhaitons un bon appétit.

Ingrédients

  • 600 g * de steak haché à la viande maturée et au bourbon
  • 550 g * de buns de forme ronde (2 buns)
  • 2 * œufs Onsen à 64 °C
  • 120 g * de tranche de filet de poulet rôti (4 tranches)
  • 60 g * d'anchois nature à l'huile égouttés
  • 50 g * de parmesan 24 mois râpé finement
  • 40 g * de salade romaine
  • 20 g * d'ail confit (2 gousses)
  • à convenance * de mayonnaise César

Matériel

Temps

  • 5 minutes actives

Poids Total

  • 1500 g (2 burger)

Préparer la base du burger

Couper les buns en 2 et déposer le fond sur un plan de travail.

Moitié de bun- burger à la salade César

Ajouter l'ail

Ajouter l'ail sur le fond du buns.

À l'aide d'une cuillère étendre l'ail confit sur le buns.

Ajouter l'ail confit sur la moitié de bun du bas - burger à la salade César

Ajouter la mayonnaise César

Ajouter la mayonnaise César, et étaler la comme pour l'ail confit.

Ajouter la mayonnaise César sur l'ail confit - burger à la salade César

Déposer les anchois

Déposer les anchois au centre du bun, les uns contre les autres comme des sardines dans une boite

Déposer les anchois sur la mayonnaise - burger à la salade César

Ajouter la salade

Ajouter pardessus les anchois les feuilles de salade déchirées à la main, en les tournant au fur et à mesure afin d'obtenir le dessus des feuilles à l'extérieur.

Mettre les feuilles de salade romaine - Burger à la salade César

Déposer le steak

Déposer le steak cuit sous vide et grillé sur les feuilles de salade.

Déposer le steak de viande maturée cuit sous vide sur la salade romaine - burger à la salade César

Recouvrir de parmesan

Recouvrir le steak de parmesan.

Saupoudrer de parmesan - burger à la salade César

Ajouter le poulet

Ajouter les tranches de poulet rôti sur le dessus du parmesan en tassant légèrement.

Déposer les tranches de filet de poulet rôti sur le parmesan - burger à la salade César

Verser la mayonnaise

Ajouter à nouveau de la mayonnaise César en versant à l'aide d'une cuillère.

Ajouter la mayonnaise César sur les filets de poulet rôti - burger à la salade César

Déposer l’œuf Onsen

Déposer l'œuf Onsen sur le dessus des filets nappés de sauce mayonnaise César.

Déposer l’œuf Onsen - burger à la salade César

Refermer le sandwich

Refermer le sandwich avec le chapeau du bun.

Burger à la salade César

Servir

Servir sans plus attendre, accompagné de quelques frites et de vin blanc.

Nous avons choisi pour l'occasion un vin Argentin "La Consulta", mais un autre vin comme un Meursaut par exemple pourrait être choisi.

Réchauffer si nécessaire au micro-ondes en prenant soin de ne pas recuire l'oeuf Onsen, le steak ou la salade.

Burger à la salade César

Picto Facebook
Picto Twitter
Picto Pinterest
Picto Google+

Prochaine recette :

Mayonnaise César

Une mayonnaise au parmesan pour vos salades.

Go !

Laissez nous un commentaire

Salut 61 Degrés,

Abonnez-vous !

Pour recevoir tous les lundis un condensé de nos saveurs directement dans votre boite email c'est ici !

Fermer

Mentions légales

Le site www.61degres.com appartient à Cédric Tomasini à titre personnel.

 

 

Design et développement : Studio VégétalGraphik - www.vegetalgraphik.com - 16 rue Jantet - 39100 Dole - France
Entreprise en nom propre / SIREN 510 587 843

 

Hébergement : 1and1 Internet Sarl - 7 place de la Gare - BP 70109 - 57201 Sarreguemines Cedex - France
SARL au capital de 100 000 Euros / SIRET 431 303 775 000 16

 

Pour exercer votre droit d'accès, de modification ou de suppression des données personnelles collectées par le biais du site, vous pouvez contacter Cédric Tomasini par courrier, téléphone ou email. Votre demande sera satisfaite dans les meilleurs délais.

 

Toute reproduction, même partielle, du site www.61degres.com est interdite, sauf autorisation contraire écrite de Cédric Tomasini.

Fermer

Charte des commentaires

A lire avant de commenter ! Quelques dispositions à respecter pour rendre les débats passionnants sur 61°Degrés.

 

 

Commentez pour enrichir :
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur 61°Degrés.

 

Les auteurs des articles vous lisent :
Les auteurs de 61°Degrés considèrent que leur travail ne s'arrête pas avec la publication de leurs articles et participent, dans la mesure de leur disponibilité, aux discussions qui les prolongent. Ils assurent eux-mêmes la modération des commentaires.

 

Respectez vos interlocuteurs :
Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot : le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

 

Conditions pour commenter :
Il n’est pas nécessaire d’être enregistré(e) sur le site pour pouvoir commenter, néanmoins, un nom et une adresse email sont requis. Le nom est affiché avec le commentaire. L’email n’est en aucun cas diffusé sur le site.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.

 

Contenus illicites et prohibés :
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

 

Modération des commentaires :
61°Degrés se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.
61°Degrés se réserve également le droit de supprimer tout commentaire contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des éventuelles réponses qui lui ont été faites. Elle peut s’accompagner du blocage de son auteur.

 

Merci pour votre participation à 61°Degrés