review du thermoplongeur Pearl de fusion chef

[Review] le thermoplongeur Pearl

 

Article en partenariat

Picto Facebook
Picto Twitter
Picto Pinterest

Ça faisait un moment qu’on n’avait pas présenté de thermoplongeur dans cette rubrique.

En fait, la raison est toute simple : on a pas mal de matériel à tester en ce moment : entre la nouvelle série qu’on vous prépare sur les machines à mettre sous vide en aspiration externe et à cloche, la suite de nos reviews sur les thermoplongeurs, et les comparatifs dont le premier devrait sortir à la rentrée, ça fait pas mal de boulot.

Aujourd’hui nous allons vous parler du Pearl de chez FusionChef une marque de la société Allemande Julabo, qui nous a été envoyé pour test avec son grand frère le Diamond (mais ça se sera dans une autre review).

Ce sont deux très bons thermoplongeurs, stables, précis et efficaces, même s’ils présentent tous deux quelques détails à améliorer, et que nous évoquerons au cours de cet article, au moins pour le Pearl puisque la review du Diamond n’est pas encore faite.

Bonne lecture !

 

En prime une petite vidéo pour vous montrer comment marche le Pearl 😉

 

 

Le Pearl sur le papier

Puissance électrique : 2.000 W (230 V / 50 – 60 Hz / 9,2 A)

Volume d’eau maximum du bain marie : 58 l

Dimension générale (L/P/H) : 133 x 212 x 330 mm

Profondeur minimale du contenant : 20 cm

Poids : 4,8 kg

Réglage de la température de travail : 20 °C – 95 °C
Réglage de la durée de cuisson : 1 min – 99 h

Précision : sonde de température au Platine (Pt)
Stabilité de la température : 0,03 °C

Flotteur de sécurité : intégré
Grille de protection : intégrée

Agitateur : par pompe – 14 l / min

Connectivité Bluetooth : non
Contrôle HACCP : non

Fourni avec une sacoche de transport : en option

Garantie : 1 an

Fabriqué en Allemagne

Le Pearl de FusionChef en photo

review du thermoplongeur Pearl de fusion chef - mallette de transport

La mallette de transport qui est plutôt bien faite, c’est dommage qu’elle soit fournie en option, notamment pour les gens qui voyagent pas mal pour faire des conférence ou des formations.

 

review du thermoplongeur Pearl de fusion chef - poignée du sac de transport

Elle est munie d’une poignée avec scratchs.

 

review du thermoplongeur Pearl de fusion chef - malette de transport de côté

Et d’une anse pour faciliter le transport.

 

review du thermoplongeur Pearl de fusion chef - mallette de transport interieur

L’intérieur est rempli d’une mousse de protection anti-choc découpée à la forme du thermoplongeur.

 

review du thermoplongeur Pearl de fusion chef - thermoplongeur dans la malette de transport

Le Pearl une fois inséré dans la mousse de protection.
C’est pile poil, et même un peu trop, parce que le thermoplongeur s’avère difficile à sortir, mais au moins, il ne bouge pas  pendant le transport.

 

review du thermoplongeur Pearl de fusion chef - thermoplongeur de côté

Le Pearl vu de côté est très élégant, enfin de notre point de vue.
Bon ok, c’est pas non plus une Maserati, mais on aime bien son design.

 

review du thermoplongeur Pearl de fusion chef - de face

La façade du Pearl, très simple.

 

review du thermoplongeur Pearl de fusion chef - côté

Son autre profil (au cas où il y ait une différence avec l’autre).

 

review du thermoplongeur Pearl de fusion chef - arrière du thermoplongeur

L’arrière du thermoplongeur.

 

review du thermoplongeur Pearl de fusion chef - prise étanche

On y retrouve une fiche sécurisée et étanche pour l’alimentation.

 

review du thermoplongeur Pearl de fusion chef - fusibles

Des emplacements pour les fusibles.

 

review du thermoplongeur Pearl de fusion chef - bouton interrupteur étanche

Un interrupteur étanche et protégé également.

 

review du thermoplongeur Pearl de fusion chef - cage de protection

Ici nous voyons la cage de protection du système de chauffe et de brassage.
On y distingue la sortie de la pompe pour le brassage, ainsi que le marquage pour la quantité d’eau minimum.

 

review du thermoplongeur Pearl de fusion chef - grille de protection vu de dessous

La grille de protection vue de dessous.

 

review du thermoplongeur Pearl de fusion chef - cage de protection vu de l'interieur

La grille de protection vue de l’intérieur.

 

review du thermoplongeur Pearl de fusion chef - le systeme de chauffe et de brassage

Voici enfin le système de chauffe dans son ensemble : résistance, flotteur de sécurité, pompe d’agitation, sonde Pt (à platine)…

 

review du thermoplongeur Pearl de fusion chef - filtre en place

Ici le système avec le filtre de la pompe mis en place.

 

review du thermoplongeur Pearl de fusion chef - filtre en place

Vu de plus haut c’est peut être mieux.

 

review du thermoplongeur Pearl de fusion chef - filtre en gros plan

Le filtre en lui même.

 

review du thermoplongeur Pearl de fusion chef - turbine de brassage

Le système de brassage, on distingue bien les pales de brassage dans leur escargot.

 

review du thermoplongeur Pearl de fusion chef - système de fixation

Le système de fixation, qui est d’ailleurs très bien fait.

 

review du thermoplongeur Pearl de fusion chef

Le thermoplongeur Pearl installé dans un bac de 10 litres.

 

review du thermoplongeur Pearl de fusion chef - en fonctionnement

Comme vous pouvez le constater, une fois mis en route, c’est la cata, le bac est trop petit pour ce thermoplongeur, le brassage est si violent que ça gicle partout.

Nous avons du changer de bac pour la review vidéo.

 

review du thermoplongeur Pearl de fusion chef - dans l'eau

Voila le résultat après avoir stoppé le thermoplongeur dans ce petit bac.

Le thermoplongeur Pearl dans la réalité

Niveau sonore :

Étrangement, même s’il est légèrement plus bruyant en fonctionnement que les derniers thermoplongeurs que nous vous avons présentés, avec ses 54 dB, son ronronnement nous a paru plus doux et moins assourdissant.

 

Niveau puissance de chauffe :

Pour la puissance de chauffe dans un bac de 8l litres d’eau, il faut compter 10 minutes pour passer d’une température de 20 °C à 60 °C, c’est très très bon.
Ce résultat provient non seulement de son système de chauffe efficient, mais également de son système de brassage qui répartit l’eau chaude immédiatement.

Mais dans un bac de 20 litres ou 50 litres, le temps de chauffe complet du bac est encore plus impressionnante, avec une harmonisation globale de la température très rapide et très fidèle à l’affichage sur l’écran.

 

Précision de chauffe du thermoplongeur Pearl :

Nous avons effectué toutes nos mesures dans un bac en polycarbonate GN 1/1, rempli de 20 litres d’eau comme pour nos autres tests de thermoplongeur.

Nous avons placé le Pearl d’un côté et nos sondes à différents endroits du bac (sonde Pt), et nous avons constaté des écarts de température entre le thermoplongeur et les sondes compris entre 0 °C et 0,1 °C max entre 38 °C et 71°C, puis un écart de 0,1 °C à 0,2 °C entre 72°C et 80 °C, au delà, nous avons mesuré une différence comprise entre 0,1 °C et 0,3 °C jusqu’à 95 °C.

C’est une belle performance pour ce thermoplongeur, qui nous a agréablement surprise.

 

Les trucs dont on n’est pas fans :

Et oui, il y a quelques point qui nous chagrinent dans le Pearl.

 

Le niveau sonore de l’alarme :

Lorsque le temps de cuisson est écoulé, un signal sonore se déclenche, comme sur tous les thermoplongeur.
Mais sur le Pearl, ce signal est plus faible, en dB, que le bruit en fonctionnement de l’appareil en lui même, ce qui pose quelques problèmes lorsque la cuisine est bruyante.

 

Signal sonore de préchauffe :

Le Pearl ne déclenche pas de signal sonore pour indiquer que la température sélectionnée est atteinte au terme de la phase de préchauffe de l’eau (contrairement à ses concurrents). Ça manque vraiment, surtout lorsqu’on est en plein rush et que d’autres préparations sont en cours : on n’a pas forcément le temps de surveiller l’évolution de la chauffe, ni de dédier un stagiaire à cette tâche.

 

L’affichage du timer :

Une autre chose qui nous a encore plus dérangé, c’est le fait que lorsqu’on programme un timer pour une cuisson, l’affichage reste sur la température et aucun signal, visuel ou sonore, n’indique que le timer à bien été pris en compte.

Il en va de même pour le décompte du temps restant, qui n’est pas affiché à l’écran, à moins d’appuyer sur le bouton de time. Ce qui, comme pour l’absence de signal sonore pour la préchauffe, nous a paru très handicapant.
Lorsque vous préparez d’autres plats, vous ne savez pas au premier coup d’œil s’il vous reste du temps, si vous avez le temps de terminer ce que vous faites, ou si vous devez vous dépêcher car la cuisson est presque achevée.
Heureusement, lorsque le timer est écoulé, un signal sonore prévient que la cuisson est terminée !

De notre point de vue, ces quelques défauts, liés à l’ergonomie d’utilisation, pourraient être améliorés par FusionChef afin de rendre le Pearl encore meilleur.

Le poids :

On trouvait déjà le SmartVide 8+ lourd pour un transport régulier, mais là, avec 500 g de plus, c’est encore plus pesant.

 

Ce que nous aimons dans le Pearl :

 

Le système de brassage :

C’est indéniablement l’un des points qui nous ont le plus plu dans ce thermoplongeur.
Au début de nos tests, nous avions placé le Pearl dans un bac gastro de 10 litres, comme nous le faisons souvent avant de passer à de plus grands volumes. Nous avons été très vite obligés de refermer le bac pour éviter que le labo ne se transforme en piscine !

Son brassage est si violent que l’eau giclait en dehors du bac et inondait le plan de travail.

Au cours de l’une de nos préparations, nous avons même du concevoir un petit support pour maintenir des œufs dans un bac de 20 litres, afin d’éviter qu’il ne se brisent l’un l’autre ou contre le bac, sous l’effet des remous.

Juste une remarque : nous nous posons la question de la durabilité de la pièce qui est en plastique (de très bonne qualité, mais en plastique), ainsi que du nettoyage/détartrage de l’escargot…

 

Son système de grille de protection :

Nous apprécions que ce thermoplongeur soit muni d’une grille ou cage de protection qui englobe intégralement le système de brassage et de chauffe, simplement parce qu’il nous est déjà arrivé de retrouver des œufs (encore eux !) qui étaient passés sous le système, et qui, malheureusement, ont été broyés.

En plus, son système de démontage est de loin le plus efficace et le plus pratique que nous ayons pu tester jusque là.
Il s’effectue facilement, sans vis ni outil ! (dans la vidéo, on vous montre comment faire).

Nous espérons que dans la durée, le système de maintien de la cage ne prendra pas de jeu.

 

Les autres petits plus :

Son design épuré joue également en sa faveur,
Son système de fixation réglable en deux vis (serrage + sécurité) maintient parfaitement le (très lourd) thermoplongeur à son bac.
La prise en main du Pearl est rapide et intuitive, même sans le manuel d’utilisation (qui est fourni en français).

Conclusion

C’est un thermoplongeur très clairement destiné à un usage professionnel.

Son système de brassage particulièrement efficace, qui pallie au problème d’homogénéité de la température de l’eau que nous avions soulevé dans les reviews du Swid Premium et du SmartVide 8+, le rend par contre difficilement utilisable pour un usage domestique, à moins de travailler avec un bac d’au minimum 20 litres, ce qui, nous le savons, est loin d’être évident pour tout le monde.
Il serait possible de travailler dans un bac de 10 litres à la rigueur, mais cela demanderait de préparer un couvercle adapté…

Par contre, pour les pros et notamment ceux qui font du volume, c’est un thermoplongeur très performant jusqu’à 60 litres, et qui permet d’atteindre rapidement la température souhaitée.

Certes, il présente quelques défauts d’ergonomie, qui ne sont pas si handicapants que cela, une fois qu’on en a pris l’habitude, et qui ne l’empêchent pas de bien faire son taf.

Sachez qu’il existe en deux versions : le Pearl (celui que nous vous avons présenté) et le Pearl Z où un système de pont en inox réglable à la taille du bac remplace la pince de fixation rapide.

On ne parlera pas des autres modèles, qui sont fournis avec un bac vidangeable, parce que nous ne les avons pas testés, mais sachez qu’ils existe différentes dimensions pour le bac.

Au niveau du tarif, il faudra compter 1150 € HT pour ce joli bijou.
La question se posera donc, à ce tarif, de savoir si les avantages et inconvénients du thermoplongeur Pearl en valent la chandelle, car la concurrence, à ce prix, offre d’autres fonctionnalités : alarme de préchauffe, timer toujours apparent, enregistrement pour les normes HACCP, gestion à distance par Bluetooth, possibilité d’ajouter une sonde à cœur… même si le brassage est moins efficace.

De notre point de vue, le temps gagné sur la préchauffe et l’harmonisation de la température de l’eau du bac, surtout dans des volumes importants, sont très intéressants par rapport à la concurrence, surtout si vous n’avez pas un besoin impératif des enregistrements HACCP. Sinon, optez pour son grand frère le Diamond, dont nous parlerons bientôt.

Vous souhaitez nous soutenir ?

Faites-le avec un tip sur notre page Tipeee !

Chaque euro collecté nous permettra d'améliorer nos recherches, nos articles, nos vidéos, nos vies...
Alors pensez-y !

Je tip

Picto Facebook
Picto Twitter
Picto Pinterest

Prochain matériel :

Le chalumeau en cuisine

Le chalumeau comme outil en cuisine ? Mais si ! On vous dit tout...

Go !

Laissez nous un commentaire

Salut 61 Degrés,

Abonnez-vous !

Pour recevoir tous les lundis un condensé de nos saveurs directement dans votre boite email c'est ici !

Fermer

Mentions légales

Le site www.61degres.com appartient à Cédric Tomasini à titre personnel.

 

 

Design et développement : Studio VégétalGraphik - www.vegetalgraphik.com - 16 rue Jantet - 39100 Dole - France
Entreprise en nom propre / SIREN 510 587 843

 

Hébergement : 1and1 Internet Sarl - 7 place de la Gare - BP 70109 - 57201 Sarreguemines Cedex - France
SARL au capital de 100 000 Euros / SIRET 431 303 775 000 16

 

Pour exercer votre droit d'accès, de modification ou de suppression des données personnelles collectées par le biais du site, vous pouvez contacter Cédric Tomasini par courrier, téléphone ou email. Votre demande sera satisfaite dans les meilleurs délais.

 

Toute reproduction, même partielle, du site www.61degres.com est interdite, sauf autorisation contraire écrite de Cédric Tomasini.

Fermer

Charte des commentaires

A lire avant de commenter ! Quelques dispositions à respecter pour rendre les débats passionnants sur 61°Degrés.

 

 

Commentez pour enrichir :
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur 61°Degrés.

 

Les auteurs des articles vous lisent :
Les auteurs de 61°Degrés considèrent que leur travail ne s'arrête pas avec la publication de leurs articles et participent, dans la mesure de leur disponibilité, aux discussions qui les prolongent. Ils assurent eux-mêmes la modération des commentaires.

 

Respectez vos interlocuteurs :
Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot : le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

 

Conditions pour commenter :
Il n’est pas nécessaire d’être enregistré(e) sur le site pour pouvoir commenter, néanmoins, un nom et une adresse email sont requis. Le nom est affiché avec le commentaire. L’email n’est en aucun cas diffusé sur le site.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.

 

Contenus illicites et prohibés :
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

 

Modération des commentaires :
61°Degrés se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.
61°Degrés se réserve également le droit de supprimer tout commentaire contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des éventuelles réponses qui lui ont été faites. Elle peut s’accompagner du blocage de son auteur.

 

Merci pour votre participation à 61°Degrés

Fermer

Articles en partenariat :

Ce sont des articles écrits avec la participation de partenaires.
Ceux-ci ont été sélectionnés par nos soins, pour nous aider, nous financer, ou nous fournir le matériel pour nous permettre de travailler et faire les tests nécessaires sur un sujet que nous souhaitions aborder dans le site.

Exemple : les poivres du monde

 

 

Articles sponsorisés :

Ce sont des articles pour lesquels nous avons été rémunérés : en argent, en matière première ou en matériel pour écrire sur une thématique ou un produit donné à la demande d'un commanditaire (entreprise, marque, association, groupement...).
Les articles sponsorisés diffèrent des articles en partenariat, puisque nous avons été contactés pour réaliser cet article sur le sujet.
Mais seulement si le produit ou le matériel sur lequel nous devons écrire nous a plu, sinon il n'apparait pas sur le site.

 

 

Quoi qu'il en soit :

Qu'il soit question d'article, de recette, de technique ou autre... chacun des articles présents sur le site est écrit sans jamais laisser un partenaire ni un commanditaire nous dicter notre mode d'écriture, ni les propos que nous devons tenir à l'égard de son produit et de sa marque.
En bref, nous ne racontons que ce que nous voulons dans nos articles.